L'histoire de Marius Fabre
Une histoire familiale

1900

Là où tout commence...

Photo  - 1900

En 1900, âgé tout juste de 22 ans, Marius Fabre crée sa savonnerie à Salon-de-Provence.

Il s’installe dans le hangar situé au fond de son jardin, qu’il aménage pour accueillir deux chaudrons et quelques mises.

Salon-de-Provence vit alors une période de grande prospérité économique, basée sur la fabrication et le commerce de l’huile d'olive, du savon et du café, développés grâce à l’arrivée du chemin de fer en 1873.

1914

Marie Fabre prend le relais

En 1914, mobilisé dès le début du conflit, Marius laisse à son épouse, Marie, la responsabilité de la marche de l’entreprise. Pendant quatre longues années, secondée par un vieux contremaître italien, elle assure la fabrication et la vente du savon.

Photo  - 1914

1927

La fabrication s'intensifie

Photo  - 1927

En 1927, le succès aidant, la savonnerie Marius Fabre déménage pour les locaux actuels, plus vastes et permettant d’accueillir les immenses cuves nécessaires à la saponification. Il s’agit de l’ancienne fabrique Couderc.

La fabrication s’intensifie. Le jour, soixante-dix ouvriers s’affairent. La nuit, deux maîtres-savonniers surveillent les chaudrons, accompagnés d’un chauffeur de chaudière. Deux camions descendent tous les jours à Marseille afin d’emmener les marchandises à quai et en remonter les matières premières.

1938

La seconde génération arrive à la veille de la 2nde Guerre Mondiale

En 1938, Fernand, le fils aîné de Marius, succède à son père à la tête de la savonnerie. La Seconde Guerre Mondiale éclate, entraînant une importante pénurie de matières premières.

Le déclin de la savonnerie marseillaise s’amorce à partir des années 1940, mais la savonnerie Marius Fabre réussit à surmonter les difficultés du moment en cherchant de nouveaux débouchés.

Photo  - 1938

1950

La savonnerie surmonte les difficultés du moment

Photo  - 1950

A partir des années 1950, l’industrie savonnière ne cesse de décliner dans la région marseillaise. Ce déclin a plusieurs causes :

• l'apparition des produits utilisés dans la machine à laver,
• la création de nouvelles savonneries dans des régions extra-méridionales,
• le développement des grandes surfaces qui incitent les consommateurs à ne plus faire de provisions importantes, telles que le savon de ménage.

Bien que de nombreuses savonneries ferment leurs portes, la savonnerie Marius Fabre réussit à surmonter les difficultés du moment.

Dans les années 1960, la marque réputée « La Sainte Famille » est rachetée aux établissements Roux à Marseille, donnant un nouveau souffle à la savonnerie Marius Fabre.

1973

Un nouveau souffle, avec Henri Fabre

En 1973, Henri, dernier fils de Marius, prend à son tour les rênes de la savonnerie. A 10 ans, il s’amusait déjà avec un petit chariot au milieu des mises, et, un jour, il écrivit son nom sur des pains de savon : il fallut tous les refondre ! Il s’occupe de la fabrication et des expéditions depuis l’âge de 20 ans.

Les années sont difficiles, la concurrence des produits dérivés de l’industrie pétrolière étant rude pour le savon de Marseille. La savonnerie n’emploie plus que quarante ouvriers. Les habitudes ont évolué, la clientèle se modifie.

Photo  - 1973

1987

La troisième génération

Photo  - 1987

En 1987, Henri transmet le flambeau à sa fille cadette, Marie-Hélène, qui travaille à ses côtés depuis plusieurs années, et à son gendre, Robert Bousquet.

Le retour au naturel et à l’authenticité permet d’espérer des jours meilleurs pour le savon de Marseille.

La vente à l’exportation se développe, conséquence de l’engouement pour un produit de renommée internationale.

1990

La conquête du Japon

Les efforts de Marie-Hélène et Robert pour redonner au savon de Marseille ses lettres de noblesse, commencent à porter leurs fruits. Des importateurs japonais les contactent. Ces derniers sont conquis par la qualité et les bienfaits du savon de Marseille Marius Fabre pour la peau. Ils y retrouvent également les caractéristiques que les japonais exigent de tout produit : Qualité & Excellence.

Plus de 30 ans après, ils sont toujours fidèles à la savonnerie Marius Fabre.

Photo  - 1990

2000

100 ans et un Musée

Photo  - 2000

La savonnerie Marius Fabre célèbre son centenaire. Pour fêter cet évènement, elle crée le premier Musée du Savon de Marseille de la région. Il vient prendre naturellement sa place au cœur de la savonnerie, dans une ancienne salle de séchage, et offre un complément à la visite des ateliers de fabrication, ouverts au public depuis 1996. La boutique d’usine est également rénovée et agrandie.

2011

Une histoire de famille qui continue

Les arrière-petites-filles de Marius,  Julie et Marie Bousquet-Fabre, décident de poursuivre l'aventure à la suite de leurs parents.

Elles souhaitent préserver ce savoir-faire unique et l'âme de la maison familiale Fabre. Elles apportent leur pierre à l’édifice en développant, comme aux débuts de la savonnerie Fabre, la vente directe (du producteur au consommateur !), tout en renforçant la distribution dans les points de vente en France et à l’international. Elles s’attèlent à la défense de l’authentique « Savon de Marseille », aux côtés de leurs confrères marseillais.

Anna, la plus jeune soeur, rejoint l'aventure Marius Fabre, en venant apporter son savoir-faire artistique. Elle y participe à depuis Paris, en créant l’ensemble de la communication visuelle de la savonnerie.

Photo  - 2011

2017

Première boutique, à Paris

Photo  - 2017

La première boutique Marius Fabre « hors les murs » ouvre ses portes à Paris, dans le quartier du Marais, pour répondre à la demande d’une clientèle parisienne et internationale à la recherche du véritable savon de Marseille.

En décembre 2018, une 2ème boutique Marius Fabre voit le jour dans le centre ancien de Salon-de-Provence.

2023

Une 4ème boutique "Marius Fabre", à Arles

La savonnerie Marius Fabre a ouvert sa 4ème boutique dans le cœur historique d’Arles, le 6 avril 2023. Fidèle à l’esprit des autres boutiques, cette nouvelle adresse retranscrit l’univers de la savonnerie familiale et de ses ateliers de fabrication.

Photo  - 2023 bis
Photo  - 2023

Aujourd’hui, c’est une équipe de 45 personnes passionnées qui oeuvre chaque jour à la savonnerie Fabre, aux côtés de Marie et Julie Bousquet-Fabre, pour faire rayonner le savon de Marseille et la savonnerie Marius Fabre dans le monde. Les produits naturels de la savonnerie Marius Fabre sont distribués dans plus de 40 pays.

À l’instar d’une famille, ce sont des générations de Salonais et de Salonaises qui se sont succédé auprès des chaudrons et des mises de la savonnerie Marius Fabre, pour contribuer à sa renommée et à celle du savon de Marseille.

Mon panier
/
Produit ajouter avec succès
Aucun produit dans le panier
Voir mon panier
Continuer mes achats