×
Gestion des cookies

Pour en savoir plus sur notre utilisation des cookies, cliquez-ici

Cookies fonctionnels Ces cookies sont nécessaires pour le fonctionnement du site et ne peuvent pas être désactivés dans nos systèmes.

Make Friday Green Again

Make Friday Green Again

Marius Fabre rejoint le collectif MAKE FRIDAY GREEN AGAIN !

La décision est prise, nous ne ferons plus le Black Friday.  Nous nous engageons !

Le Black Friday, ou Vendredi noir en français, fait désormais partie des rendez-vous commerciaux fortement attendu en France. En provenance des Etats Unis, cette « tradition » a réussi à s'imposer en quelques années et de nombreuses marques bradent leurs produits ce jour là.

Mais c’est justement parce que cette tradition ne colle pas avec les nôtres et nos valeurs, que nous avons fait le choix cette année, de ne pas participer à cette journée de vente flash et de nous engager aux côtés d’autres marques dans le collectif Make Friday Green Again !

De plus, dans le cadre de notre engagement pour l’environnement, nous ne souhaitons pas participer à ce mouvement aujourd’hui associé à la sur consommation. Nos produits constituent les essentiels d’un quotidien au naturel, permettant de limiter l’impact des détergents ou de la cosmétique, sur la planète.  Tout au long de l’année et pour chaque développement, chaque investissement, nous travaillons sur l’eco-conception des produits, nous cherchons des formules respectueuses de l’environnement, nous mettons en place des actions (comme le retrait de l’huile de palme de tous nos produits) pour nous améliorer en ce sens. Nous ne souhaitons donc plus participer à cette journée qui va à l’encontre de notre philosophie.

Nous vous donnons rendez-vous vendredi 29 pour un cocktails d’astuces green ! 

Le collectif : 

Ensemble, s’unissent et forment le collectif MAKE FRIDAY GREEN AGAIN : plus de 600 marques engagées pour une consommation raisonnée et responsable à l'occasion du Black Friday.

Plus de 600 marques françaises qui ne participeront pas au Black Friday afin de restaurer autant que possible une consommation raisonnée et responsable. Le Black Friday a un coût social et environnemental. Il encourage la surconsommation et la surproduction. Le vrai coût de cette journée est social et environnemental. Elle rend précaires les emplois en ne rémunérant pas les fabricants, les marques et les magasins. Elle participe d'autre part au dérèglement climatique en encourageant la surproduction. Notre objectif est d'encourager ce jour là à réparer, recycler et revendre les objets superflus afin de savoir ce dont on a vraiment besoin au quotidien. L'idée est de consommer raisonnablement et au prix juste.